Les boîtes de Pandore est un projet de jeu vidéo que j’avais fait en 2008.

J’utilisais le logiciel RPG Maker 2000 (et RPG Maker XP), un logiciel de création de jeu vidéo gratuit et qui t’apprend les rouages de la programmation. De 11 à 14 ans, je me suis régulièrement familiarisé avec ce logiciel en créant des petits jeux.

L’interface de RPG Maker ressemble à cela :

à gauche se situe la source pour dessiner la carte. La couche visible qui divise la carte en un quadrillage est la couche “événement”. Si vous double-cliquiez sur l’une de ces cases, vous pouviez entrer dans une interface de programmation simplifiée.

Parmi les plusieurs jeux que j’avais créés avec RPG Maker, “Les boîtes de Pandore” est mon dernier jeu, qui a disparu tout comme mon ancien ordinateur. Il racontait le parcours initiatique et mythologique de quatre héros sauvant le monde.

Dans ce jeu, j’avais notamment créé un petit programme pour les ennemis : un système de détection. Dès que le héros s’approchait trop près des ennemis (minimum “position de l’ennemi” + “une valeur de distance”), ces derniers se lançaient à sa poursuite.

De ce jeu, j’ai toutefois retrouvé quelques vestiges non numériques :

  • une carte du monde

Quatre boîtes de Pandore sont cachées dans le monde. Chacune renferme le pouvoir d’un élément. Sur l’île marquée par le “P” est caché une cinquième boîte : c’est la véritable boîte de Pandore, cachant un pouvoir secret et immense.

  • la carte du premier village

La carte est entourée de notes qui parfois ont directement avoir avec le dessin, comme le L et le H en haut, correspondant à la taille exacte de la carte en pixels. La carte est divisées en plusieurs cases, une case correspondant à la vision du jeu quand le joueur est en train d’y jouer.

  • Le synopsis

Boîtes de Pandore Synopsis