Je pense que c’est ça qui peut aider. C’est le fait de se dire que j’aurais pu ne pas connaître cette personne, et ça aurait été vraiment dommage. J’ai eu ce moment. Et je continue à vivre avec.

Dernier Soin :

Cadre extra-scolaire mais pédagogique (Ateliers Premiers Plans 2015)

Projet en groupe (du début à la fin)

Rôles exactes :

  • Interviewer (50%), dans la maison de la thanatopractrice.

  • monteur (75%), la structure globale du film en son et en images.

  • preneur de son (12,5%), une demi journée de tournage.

Dernier Soin est un court documentaire sur le portrait d’une thanatopractrice, réalisé dans le cadre de l’Atelier Premiers Plans d’Angers auquel je m’étais inscrit. Cette année, le thème de l’atelier était « La première fois ». Le groupe et moi avions décidé de nous orienter sur la première fois qu’on est confronté à la mort.

Ce projet m’a permis de faire des rencontres et de travailler en équipe pendant 9 jours. Il m’a aussi appris à faire garder le cap dans un projet puisque ce dernier a connu de nombreuses péripéties, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du projet. À l’extérieur car nous avons été censurés plusieurs fois par les responsables de l’animation ainsi que par la thanatopractrice elle même qui, la veille de la diffusion du film au cinéma, était scandalisée par ce que nous avions réalisé. À l’intérieur aussi car le fils de la thanatopractrice faisait partie de notre groupe et travailler sur une image de sa propre mère a généré d’importantes tensions. Ce fut pour moi une fantastique expérience où je connus le travail en équipe, le partage des idées, et l’adrénaline que je ressentis me conforta dans ma passion pour le cinéma.

Le film est réalisé par les quatre membres du groupe : une professeur de cinéma de Montreuil, un jeune homme d’un lycée d’Angers et une ingénieur du son de Toulouse. Pour l’intérêt du film, nous avions pensé intéressant que la thanatopractrice soit tout le temps filmé par son fils.

Quand je le revois, je pense à la mort qui est certes de plus en plus combattue mais aussi aux conséquences que peuvent provoquer le transhumanisme de demain.